bonheurBio Et la terre vous sourit
Newsletter
Mon compte
Mon panier 0

Mieux connaître les insectes auxiliaires

Les insectes auxiliaires, de véritables alliés du jardinier

Les avantages de la lutte biologique ?

La lutte biologique apporte des solutions qui protègent les cultures et les plantes par une approche naturelle, efficace et respectueuse de l’environnement.
Véritable alternative à l’utilisation de produits chimiques, elle offre de nombreux avantages :

 

La grande loi de la nature : Manger et être mangé

La grande majorité des êtres vivants participe à l’équilibre du jardin. Les insectes auxiliaires, qui se nourrissent de ravageurs des cultures, sont réputés pour être très utiles et combattre avec une grande efficacité les insectes nuisibles du jardin.

Leur utilisation dans la protection des plantes est une alternative aux traitements chimiques qui détruisent le bon équilibre de l’écosystème. Cette lutte biologique consiste donc à utiliser un prédateur naturel pour combattre les attaques des ravageurs qui nuisent aux cultures.

Le plus connu d’entre eux est la coccinelle. Elle raffole des pucerons dont elle se nourrit avec voracité (jusqu’à 100 par jour).
Moins connus mais tout aussi redoutables avec les prédateurs, la chrysope, les nématodes ou encore l’acarien éliminent sans état d’âme, limaces, fourmis, vers blanc, vers gris, noctuelles, tipules, carpocapse de la pomme, papillon palmivore… et autres parasites.

Savoir utiliser les insectes auxiliaires
Les insectes auxiliaires se nourrissent des ravageurs des cultures. Leur utilisation est très simple et parfaitement expliquée sur le mode d’emploi qui accompagne chaque insecte.
Pour bien faire votre choix sur tel ou tel insecte auxiliaire, observez vos plantes pour déterminer si vous devez intervenir au jardin, sur vos arbres ou arbustes, vos plantes en pots, vos cultures en serre, vos plantes d’intérieur ou en véranda et quels types de dégâts vous devez traiter.
N’hésitez pas à consultez le Guide Pratique « Lutte Bio » qui indique l’insecte auxiliaire le mieux adapté pour chaque ravageur, le mode d’intervention ou encore les périodes d’application des traitements.

Insectes auxiliaires : comment favoriser leur installation
Les insectes auxiliaires sont naturellement présents dans la nature. Mais en cas d’attaques importantes de prédateurs, leur nombre peut être insuffisant pour les contenir. En faisant le choix de traiter vos végétaux par l’utilisation d’insectes auxiliaires, vous réintroduisez par la même occasion des insectes utiles dans votre environnement.
Vous pouvez aussi favoriser leur installation près des zones à protéger (comme le potager par exemple),
par des plantations fleuries (jachères) ou la mise en place d’abris où coccinelles et chrysopes pourront se développer, pondre, se protéger de prédateurs ou rester en hivernage.